Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre voyage de noces en Grande-Bretagne

19 Apr

Samedi 19 avril

Publié par Caro & Tonio

Debouts à 4h donc, douches prises, petit déj expédié, voiture chargée la veille, nous descendons à 5h, "Tiens, les voisins ne sont toujours pas couchés".

Départ pour 5h de route pour Calais. Voyage sans encombre, un peu de repos, le trajet dure un peu plus longtemps, nous arrivons à 11h à Calais. Et voilà que par un phénomène inexpliqué, Caroline entre en transe, la bave aux lèvres, l'œil vitreux : le port et ses ferrys sont en vue, ça y est, on y est pour de vrai, Grande-Bretagne, l'enfant prodigue est revenu ! Nous croisons un groupe d'ado anglais, PAS UN NE RÉAGIT à mon kilt, genre, ils voient ça tous les jours, je commence à aimer.

La frontière et les files d'attentes avant d'embarquer
La frontière et les files d'attentes avant d'embarquerLa frontière et les files d'attentes avant d'embarquer

La frontière et les files d'attentes avant d'embarquer

Après 1h30 de traversée, les falaises de Douvre sont en vue, Caroline exulte, elle va pouvoir me faire découvrir la mère patrie (oui, une Narbonaise croisée Alsacienne, vous m'en direz tant !).

Premières sueurs pour ma part, il faut sortir du ferry. Rien de bien compliqué me direz-vous, mais c'est ce qui m'attend après, tel le couperet sur la nuque fraichement dégagée de Louis XIV, la vérité s'abat sur moi : ces andouilles conduisent à gauche ! Mais on s'y fait ! C'est même plutôt marrant, on a presque envie naturellement au bout de plusieurs kilomètres d'avoir la conduite à droite.

Petite halte sur une aire d'autoroute, le gérant du self, hilare, me félicite sur ma tenue (j'ai juste un peu chargé la mule avec mes docs Union Jack assorties à mon foulard ;)

Direction Stonehenge ou l'art de s'emmerder pour empiler des cailloux. Du moins, c'est ce que je pensais au début. N'ayant guère l'espoir d'obtenir un ticket pour la terre promise, nous nous faisions à l'idée de photographier quelques cailloux au méga-zoom électronique grossi 10 fois aussi net que moi quand je sors de l'Antre ! Quand soudain, au détour d'un virage, à tout juste 100 mètres de la route, tu ne t'y attends pas et le cercle de pierres apparait et tu te prends une de ces baffes dont tu te souviendras toute ta vie. C'est beau. C'est puissant. Ça t'attire tel un aimant, c'est majestueux, c'est d'une telle émotion, nous nous sommes surpris à avoir ces pensées. A ce moment l'empilement de cailloux que tu t'étais résolu à photographier de loin, devient le centre de toute ton attention et tu ne penses qu'à une chose "JE VEUX Y ALLER !"

Les tickets sont pris, le shuttle (oui, je me la pète à placer d'ici delà quelques mots en anglais) nous amène vers les monolithes et là tu te refais la scène de 2001 l'odyssée de l'espace. Petit guide audio en poche, on fait le tour du monument d'une manière plus que religieuse, on boit les paroles du dictaphone, on se surprend à courir tout nu au milieu des champs … ah non, ça c'est un autre souvenir. On prend en photo ce vestige du néolithique sous toutes ses formes. La visite est terminée, on reprend petit à petit nos esprits et on file vers notre prochaine étape : l'Antrobus Arms Hotel à Amesbury, petite bourgade de 8907 âmes à 4 km de Stonehenge.

Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril

Le voyage dans l'histoire continue, vous vous trouvez maintenant en plein roman d'Agatha Christie, l'hôtel datant du 17ème siècle est tout ce qu'il y a de plus charmant, une toile dans laquelle vous vous promenez telle Mary Poppins, un paysage de carte postale. Et là une anglaise d'une cinquantaine d'année, sortie de sa campagne, avec un accent à couper au couteau, commence à m'interpeler et me demande si je suis écossais (ça, je ne l'ai pas pigé de suite, rappelez-vous " avec un accent à couper au couteau", suivez un peu !). Caroline garde les bagages et me regarde, bien morte de rire, essayer de me dépatouiller avec les autochtones. Notre charmante Anglaise a eu du mal à accepter le fait qu'un Français s'habille avec un kilt avec des chaussures estampillées d'un Union Jack et tout ça par PUR PLAISIR et qu'il aime ça !

La chambre est investie, les bagages posées, nous nous rendons dans un restaurant indien sur les recommandations de notre hôtesse. Bah oui, parcourir presque 900 km pour se faire un indien, mais on est comme ça les Vaissière ! Oh my god ! (autre expression locale pour me la péter), c'était bon, mais que c'était bon !

Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril
Samedi 19 avril

Repas fini, nous rentrons à l'hôtel en passant avec regret devant le petit pub du coin que j'aurais aimé visiter mais non, il se fait tard, on a roulé pendant pas mal de bornes et des pubs on aura l'occasion d'en faire d'autres … On prend le temps de photographier le magnifique hôtel du 15ème siècle qui se trouve de l'autre côté de la rue, le temps … pas tant que ça. Michael, 68 ans, sort un peu éméché du pub et nous salue chaleureusement, plus que chaleureusement, tout un dithyrambe ! Il est heureux de me voir en kilt, qui plus est des couleurs des Scottish Guards dans lesquels il nous apprend qu'il a servi pendant 23 ans. Je me fais toutefois gentiment tirer l'oreille pour porter le kilt avec des chaussures arborant l'Union Jack ;)

Michael nous apprend aussi qu'Amesbury est chargé d'histoire, que le pub, tout comme l'hôtel en face, date du 15ème siècle, l'Antrobus, du 17ème, ancienne écurie, ancienne école et ancien hôpital pendant les 2 guerres, que Henri VIII, Cromwell et d'autres sont passés par Amesbury et y ont laissé leurs traces. Il nous invite à le suivre dans le pub afin de nous donner une brochure sur l'histoire de la petite ville. It's a trap !!!!! LE PUB, le cliché, le truc le plus génialissime dont j'ai pu rêver (après la rencontre avec ma femme tout de même !), des gueules, de l'authentique, du local, du cachet, … c'est beau !

Bah, maintenant qu'on y est, que Michael continue son cours d'histoire en nous présentant ses potes, il faut s'y mettre, une pinte !

30 minutes plus tard, nous laissons cette joyeuse bande afin de regagner notre chambre accompagnée d'un repos bien mérité !

Que d'émotions pour cette première journée, quel accueil, quelles rencontres ! Nous avons hâte de découvrir la suite, c'est pour demain, Liverpool nous voilà !

Samedi 19 avril
Samedi 19 avrilSamedi 19 avril
Samedi 19 avril
Commenter cet article

Matthieu 24/04/2014 04:10

Vas y Tonie, joue le malin avec ton kilt et tes chaussures UK.... rhaaaa

Cricri 23/04/2014 11:25

En voyant une certaine veste jaune, je me suis rendue compte que Dublin, c'était il y a 13 ans déjà... La météo semble la même !

Caro 26/04/2014 00:56

Et oui, 13 ans la veste jaune!!!

Fanny 22/04/2014 15:06

Superbes photos, ça donne vraiment envie! Vous êtes très beaux aussi, mention spéciale pour le ciré de Caro! ;) Gros bisous

Sophie P 22/04/2014 09:20

Tu es belle Caro!!

À propos

Notre voyage de noces en Grande-Bretagne